jeudi 16 mai 2013

Quand les cadavres cessent de se décomposer

cimetière

Tout cadavre est censé se décomposer. Néanmoins, ce processus naturel semble désormais très largement entravé, si l’on se fie au témoignage d’un entrepreneur de pompes funèbres de Berlin.
Le sujet semble surréaliste, et pourtant, le Sunday Telegraph tire la sonnette d’alarme. Selon la publication, qui s’appuie sur le témoignage de Walter Müller, un entrepreneur de pompes funèbres basé dans la ville de Berlin, les morts ne se décomposent plus, ou du moins, très lentement.
Au point de poser de graves problèmes à de nombreux cimetières allemands, une quarantaine au total, incapable d’accepter de nouvelles inhumations.
Le renouvèlement des sépultures est désormais impossible, et les fossoyeurs sont dans l’incapacité de réutiliser les tombes (les corps étant d’habitude superposés, au fil des siècles). En fait, il semblerait que la décomposition des corps, qui ne prenait, pour rester sur l’exemple allemand, qu’entre 8 et 10 ans auparavant, demande désormais plus de 30 ans. Les avis divergent face à la cause de ce nouveau problème. Certains pointent du doigt l’évolution des habitudes d’alimentation, d’autres la concentration d’azote des sols, deux facteurs en mesure de ralentir le processus de décomposition.
De ce fait, des solutions nouvelles sont déjà envisagées : placer les cercueils dans un sarcophage en béton, afin de faire circuler l’air et accélérer le processus, mettre en avant l’utilisation de cercueils en pin, injecter des produits chimiques dans les cercueils, voir même ouvrir la porte aux cimetières bios, où les dépouilles seraient simplement enfermées dans des sacs de toile de jute.
[courrierinternational]

Gizmodo

Info que j'ai deja publié y a un an :

Six jours après sa mort... Elle sort de son cercueil !

1 commentaire:

  1. tremble,peuple,bientôt les zombies dans ta rue!

    RépondreSupprimer